Des idées pour permettre aux plus précaires d’accéder à un emploi durable

Respecter le rythme de chacun

De nouvelles façons de Travailler et Apprendre Ensemble

Titre Des raisons d'agir

La vocation de TAE est de donner un travail à des personnes très éloignées de l’emploi.

Ce sont souvent des personnes qui n’ont pas pu, dans le cadre de leur parcours professionnel ou lors de leur formation initiale, faire face au rythme de travail des structures qui les accueillaient, aux exigences de productivité de plus en plus grande.

TAE s’est interrogé face à cette situation. Comment faire en sorte que l’entreprise, tout en étant viable économiquement, soit un lieu où chacun a
sa place et peut donner le meilleur de lui même, où l’activité est au service de l’humain et non l’humain au service de l’activité ?

Des employés témoignent

“Le respect du rythme de chacun permet de se sentir à l’aise dans son travail. Ici, il n’y a pas de rythme imposé, le but c’est que chacun fasse du mieux qu’il peut. Peut-être que quelqu’un est capable de préparer dix ordinateurs pendant qu’un autre salarié n’en fait que deux […], le but est que chacun fasse ce qu’il peut. C’est mieux car, quelqu’un qui travaille pas vite, qui comprend pas vite, si tu le stresses, il va travailler encore moins vite. “

salariée à TAE

“Respecter le rythme de chacun, ce n’est possible que si on se connaît les uns les autres, qu’on se respecte mutuellement et que l’on respecte l’entreprise. Si je ne travaille pas, je sais que les autres devront d’autant plus travailler. “

salarié à TAE

Des choses à faire

Il convient, avant toute chose, de comprendre que tout le monde n’a pas les mêmes dispositions et les mêmes capacités face au travail.

A TAE, nous pensons que le respect du rythme de chacun est une des conditions d’intégration des personnes les plus éloignés de l’emploi. L’entreprise propose des modes de travail qui s’adaptent à chacun, tout en permettant de répondre à des objectifs de production.

Chaque employé a ainsi la possibilité d’exercer un travail lui permettant de participer pleinement, à la mesure de ses capacités et sans se sentir jugé, à la production collective.

Mai 2015

Fiche innovation N°04

Des effets bénéfiques pour l'entreprise

... et pour l'employé

En respectant les capacités de travail de chacun, TEA permet aux salariés de s’inscrire dans la durée.

Cela s’accompagne par un plus grand investissement dans l’activité de la part des employés.

Pour l’entreprise, c’est un vrai gain en présence des salariés, en qualité et en productivité.

Respecter les différences de rythme permet aux travailleurs en situation de précarité de trouver leur place au sein de l’entreprise, malgré leurs fragilités.

Cela participe au sentiment de bien être au travail, de respect, et donne envie de s’investir au mieux par rapport à ses propres capacités.

L’occasion aussi pour celui qui a un rythme plus soutenu d’expérimenter des valeurs comme le respect et le travail en équipe.

Des processus de production qui s'adaptent au rythme de chacun

A TAE, le travail est organisé de façon à ce que chacun soit, autant que possible, responsable d’un travail de bout en bout.

Par exemple, à l’informatique, à l’opposé du travail « à la chaîne », chaque employé prépare son ordinateur du début jusqu’à la fin. Cela permet à chacun de travailler à son rythme et de prendre part, en fonction de ses moyens, à la commande en cours.

Une évaluation collective de la productivité

A TAE, les différences de performance des uns et des autres sont acceptées. Une attitude de respect vis à vis des autres qui est souvent rappelée lors des réunions.

Seule la production collective fait l’objet d’une planification et d’un suivi régulier.

Si les commandes en cours nécessitent une plus grande équipe, on n’hésite pas à solliciter les collègues des autres équipes pour s’adapter, mais toujours sur la base du volontariat.

Des clients-partenaires qui s'adaptent

Afin de respecter le rythme de travail des employés, l’entreprise peut être amenée à demander à ses clients une certaine souplesse quant aux délais.

Cela demande de créer une véritable relation de partenariat avec les clients afin qu’ils conscients du modèle sociétal défendu par le projet.

Une intégration progressive des salariés en situation de précarité

Lorsqu’un nouveau salarié arrive dans l’entreprise, il peut arriver qu’il surestime sa capacité à prendre part à l’activité collective ou, au contraire, qu’il soit freiné par un manque de confiance en soi.

La direction l’accompagne afin qu’il ne se retrouve pas dans une situation d’échec.

Des conseils

  • Seules une connaissance mutuelle et une grande confiance au sein de l’entreprise permettent de mettre en place une organisation où le rythme de chacun est respecté.
  • Rechercher la complémentarité des différents secteurs d’activité et développer la polyvalence des employés. Il est très appréciable lorsqu’une personne de l’équipe informatique ou bâtiment peut, par exemple, remplacer provisoirement un absent de l’équipe nettoyage, ou l’inverse.
  • Lors des entretiens individuels, une analyse sur la durée, co-réalisée par le salarié et la direction, permet d’identifier les progrès réalisés et/ou les difficultés rencontrées. C’est aussi l’occasion de remotiver certaines personnes qui ont tendance à trop se reposer sur le groupe.
Fermer le menu
×
×

Panier