"L’Entreprise réinventée", de Gérard Desmedt Éd. de l’Atelier & Éd. Quart Monde, 2012, 160 pages, 17€

Présentation par le journal Feuille de Route, Jean-Christophe Sarrot. /

Curieuse entreprise que TAE « Travailler et Apprendre Ensemble », installée depuis 10 ans à Noisy-le-Grand, action pilote du Mouvement ATD Quart Monde. Cet ouvrage rend compte de l’organisation et de l’ambiance qui règnent dans cette entreprise unique qui salarie personnes ayant connu la grande pauvreté ou non, cadres, techniciens, étudiants sortant de grandes écoles, et ce, sans rapport de hiérarchie ni d’enseignement. Après sa lecture, on ne peut plus supporter que, en France et ailleurs, l’emploi soit réservé à quelques-uns.

En vente dès le 20 septembre 2012 à la Fnac et sur le site des éditions Quart Monde : http://www.editionsquartmonde.org/c…

Quelques extraits de ce livre :

Page 22-23 : Témoignage de Jacques :

Jacques dit vouloir travailler jusqu’à 65 ans. Il n’a d’ailleurs pas vraiment le choix, sinon, il toucherait une pension de retraite d’environ 450 euros par mois. Et il affiche, sans fausse pudeur, sa fierté de participer à une expérience hors normes dans le monde du travail : « Beaucoup d’entreprises viennent visiter TAE, voir notre organisation, qu’elles découvrent avec surprise. Je crois que nous pouvons apporter des idées, pour travailler autrement. »

Page 26 : Témoignage de Chantal :

Son rapport au travail a totalement changé : « j’ai connu d’autres entreprises. On travaillait à la chaine. Il n’y avait pas de dialogue entre collègues, aucune complicité. Il n’y avait pas d’écoute, c’était très dur. Je ne veux pas retrouver cela. » Lorsqu’elle parle de TAE, elle évoque « une seconde famille ». Ce que j’aime le plus, c’est travailler en équipe, dans la convivialité. Le fonctionnement de TAE me permet de me questionner, de travailler autrement, de comprendre les gens, d’apprendre d’autres méthodes de travail. Le respect de l’humain n’existe pas dans une entreprise classique. Ici on écoute les salariés, on prend le temps de t’expliquer le travail à accomplir, et si tu fais une erreur, on te montre pourquoi ça ne va pas. Personne n’est jamais mis à l’écart. »

Page 55 : Vive les polyvalents !

Cette triple activité permet au nouveau salarié de découvrir l’une des originalités de TAE : la polyvalence. Chaque membre du personnel est affecté à l’un des secteurs d’activité de l’entreprise mais en cas de surcharge de travail (une commande d’ordinateurs à honorer d’urgence, un chantier à terminer dans les temps) on fait appel à des volontaires des autres ateliers pour renforcer l’équipe qui a besoin de personnel.

Page 66 : Un projet radical :

TAE a été lancé dans une optique de radicalité :

« Nous acceptons de retrouver notre radicalité, dit Gérard Bureau, anciens délégué général d’ATD Quart Monde. C’est-à-dire non pas comment mettre les gens au travail, comment les loger, mais d’abord mettre en avant comment les plus pauvres nous poussent à une création qui devient une chance pour tout le monde. »

Page 74 : Chercher de nouveaux clients

CDI+personnes en difficultés+absentéisme supérieur à la moyenne. Pour les responsables de TAE, l’équation économique de l’entreprise confine à l’exercice de haut vol.