Accueil du site > L’actu de TAE > Lettre à M. Wauquiez

Lettre à M. Wauquiez

mercredi 8 juin 2011

Le 8 mai 2011, sur BFM TV, le ministre Laurent Wauquiez faisait une proposition plutôt surprenante et qui de surcroit se fonde sur des calculs erronés : instaurer un bouclier anti-social. Celui-ci limitait les revenus des allocations d’un couple à un maximum de 75% du SMIC. Monsieur Wauquiez proposait également d’instaurer un travail d’intérêt général obligatoire de 5h par semaine.

Dès le lendemain, le président d’ATD Quart Monde, Pierre-Yves Madignier, est intervenu au Journal Télévisé de France 2 de 13h, pour exprimer sa stupéfaction et sa colère face à de tels propos. A la fin de son intervention, il lançait une invite à M. Wauquiez à venir rencontrer les équipes du mouvement ATD Quart Monde à Noisy le Grand, qui expérimentent des actions de promotion économique, familiale et culturelle. Sans la nommer, Pierre-Yves Madignier faisait référence en partie à notre entreprise TAE.

L’ensemble des salariés de TAE s’est senti concerné par le sujet, et au cours des jours suivants, 2 réunions y furent consacrées.

Voici quelques réactions issues de nos échanges collectifs concernant la déclaration de M. Wauquiez.

Ces propos envers les personnes au RSA nous peinent …

  • Parce qu’un grand nombre de collègues sont aujourd’hui en CDI, mais ont été un temps au RSA, eux ou leur conjoint : Nous savons que les personnes au RSA supportent très mal ce statut ; elles se sentent inutiles pour la société, exclues du monde du travail. C’est de l’argent qu’elles considèrent ne pas avoir gagné. Certaines s’entendent dire par les conseillers du Pôle Emploi : « Mais monsieur, à 50 ans, on ne peut plus rien pour vous ».
  • Parce que nous savons combien les salariés au RSA souhaitent avoir une place dans l’entreprise, malgré la difficulté que cela représente pour certains qui ont eu la vie dure. La 1ère priorité pour notre société est l’emploi pour tous, et l’Etat doit assumer la responsabilité de permettre à tous de travailler. Les personnes au RSA ne demandent qu’à travailler, même si nous savons combien c’est difficile de reprendre le rythme qu’impose la vie active, après une longue période d’inactivité, même si c’est dur de se lever tous les matins.
  • Parce que nous estimons injuste d’opposer les pauvres aux plus pauvres, les salariés au SMIC aux personnes au RSA, car, nous rappelle l’une d’entre nous : « C’est difficile de vivre avec le SMIC ». Par ailleurs, il nous semble important de comprendre pourquoi les gens sont au RSA, pourquoi ils sont tombés dedans.
  • Parce qu’à TAE, nous réfléchissons sur les conditions d’une entreprise qui fasse vraiment une place à tous : A TAE, nous vivons la solidarité entre tous, sans distinction : salariés âgés ou plus jeunes, anciens dans le métier ou débutants sans expérience, diplômés et non diplômés. Certains viennent par Pôle Emploi, après une période plus ou moins longue au RSA. Dans notre contexte de production de services (informatique, ménage, bâtiment), nous permettons à chaque salarié de prendre le temps de travailler à son rythme et nous ne sommes pas tout seul face à notre tâche. A TAE, nous avons 9 ans d’expérience sur une organisation du travail qui permet de faire une vraie place à tous dans l’entreprise. Cette entreprise pilote s’est donnée les moyens d’accueillir tout le monde, y compris ceux qui parmi nous, pourraient être désignés par certains comme des « assistés de notre système social trop généreux ». Chaque jour, TAE peut témoigner de notre effort collectif à assumer nos responsabilités vis-à-vis de la société, par le travail. Et nous réfléchissons aussi, au quotidien, aux moyens de transmettre aux autres entreprises la volonté et la méthode pour permettre à des personnes qui ont eu la vie difficile de retravailler.

Monsieur Wauquiez, nous vous invitons chaleureusement à venir nous rencontrer, car nous avons réfléchi à tout cela et nous nous sommes fixé comme objectif d’aider à changer le regard sur ces questions.

L’équipe TAE

Autres brèves


Firefox | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |
TAE, 202 avenue Cossonneau, 93160 Noisy le Grand - Tél : 01.49.32.15.96 - informatique@ecosolidaire.org
© 2002-2015